NOCTURNES AU MUSÉE

Les jeudis d’été, le musée Paul Valéry et le restaurant Midi là-haut vous proposent de (re)découvrir les collections et l’exposition « François Boisrond, une rétrospective » jusqu’à 22h et d’assister à un concert en extérieur face à la terrasse du restaurant en dînant, en prenant un verre ou librement

Jeudi 7 juillet à partir de 19h :

En partenariat avec Jazz à Sète :

« REFLETS »

Duo avec Louis Martinez et Jean-Marc Floury

Complémentarité naturelle chez ces deux guitaristes de talent aux parcours différents.

Plus de 25 ans d’amitié, des dizaines de scènes partagées, une intimité musicale qui s’entend, naturellement.

Envolées fines et précises, variations de thèmes, rythmes variés au gré des morceaux, des mélodies qui se posent comme une lumière allumée sur la créativité…

 

Jeudi 28 juillet à partir de 19h :

En partenariat avec Jazz à Sète :

« NDOBO-EMMA »

Dans le monde de Ndobo-Emma, les émotions donnent le la. La sensibilité règne en maître et s’exprime en full HD par tous les pores de la peau. Pour cette ancienne danseuse qui commença en autodidacte la musique à 18 ans suite à une mauvaise blessure à la cheville, l’expression artistique joue depuis toujours le rôle thérapeutique d’exutoire puissant.

Sorti cet été, son second EP “Living on the inside” oscille entre chanson française et anglophone. Richement arrangé, c’est un opus doux, solaire, matiné de R’n’B américain, de jazz, et de hip-hop. Sur scène, elle interprète également des morceaux inédits d’un troisième EP “Roses and Milk” qui sortira en septembre.

Lorgnant du côté du beatmaking et du trip-hop, ce troisième volet dévoile une nouvelle facette de l’artiste plus mélancolique et ténébreuse. Pour Jazz à Sète, c’est une version intimiste et acoustique de sa musique qu’elle jouera dans l’écrin du musée Paul Valéry.

 

Jeudi 18 août à partir de 19h :

Fred Sonnet (flûte traversière, voix) et Dano Haider (guitare).

Avec ce duo, Frédérique Sonnet et Dano Haider ouvrent le champ large à un jazz voltigeur. Entre compositions originales et standards réarrangés, les deux musiciens donnent une couleur lumineuse à l’improvisation.

 

Jeudi 25 août à partir de 19h :

Imed Alibi (percussion), Ihab Radhaouan (luth).

Imed Alibi

Artiste franco-tunisien, Imed Alibi est un percussionniste et musicien chevronné. Il part en tournée pendant huit ans avec le groupe de fusion orientale les Boukakes, qui a mixé Rock & Raï, et produit deux albums studio Bledi (2004) et Marra (2008). Imed Alibi joue depuis avec des musiciens accomplis et révolutionnaires tels que Rachid Taha, Kel Assouf, Watcha Clan, Natasha Atlas et Michel Marre. Il a aussi collaboré avec la chanteuse et compositrice tunisienne Emel Mathlouthi ou encore Justin Adams, guitariste de Robert Plant. Il a réalisé trois albums solos, dont Frigya en 2021. Nommé Chevalier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture en 2021

Ihab Radwan

Issu du Conservatoire du Caire, après une brillante carrière musicale en Egypte, il s’installe en France. Soliste, chanteur et compositeur, il a collaboré avec Hughes de Courson, comme directeur artistique et oudiste dans le projet Mozart l’Egyptien. Il travaille avec Michel Godard, l’Orchestre du Grand Eustache, Toine Thys, Helsinki Baroque Orchestra, Orchestre de chambre de Paris, Anne Paceo, Ricardo Ribeiro, Natasa Mirkovic et Guillemette Laurens. Ihab a eu le Prix de la meilleure bande originale au Dubai International Film Festival pour le film Love Inspirations.

Possibilité de restauration sur place. Réservation au restaurant Midi là-haut : 04.67.18.81.04

Pour le concert : entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Les Journées Paul Valéry
10e édition
Sète

25-26-27 septembre 2020

Valéry
Poésie perdue, poésie retrouvée
Sous le haut-patronage de l’Académie française avec le partenariat des éditions FATA MORGANA
Consacrée à la poésie de Paul Valéry, cette 10e édition des Journées propose une redécouverte du poète dont l’œuvre passe souvent derrière la haute stature du penseur.

Les deux chefs-d’œuvre incontestables que sont La Jeune Parque, publiée en 1917, et Le Cimetière marin, dont nous célébrons le centenaire, sont loués avant tout pour leur perfection formelle. Associant le penseur et le « classique », la figure de Valéry correspond encore à la caricature du « poète de l’intellect », froid raisonneur qui s’efforce d’exercer son esprit à connaître « ce que peut un homme », dans le domaine de l’art comme dans les autres. Or l’écriture poétique chez Valéry, comme d’ailleurs sa réception, est toute traversée d’intermittences, fluctuations où la poésie se perd pour réapparaître comme une résurgence.

Retour au musée avec TOPOLINO

Depuis le 30 mai 2020, date de la réouverture du Musée après le premier confinement, l’artiste sétois Topolino a accompagné le retour des visiteurs à travers de nombreux dessins et aquarelles saisis sur  le vif dans les salles, ainsi que lors des différentes manifestations proposées au public.

Durant la deuxième fermeture des musées intervenue le 30 octobre, Topolino a continué de  représenter les actions proposées au public lors de rendez-vous vidéo quotidiens diffusés sur la  chaîne YouTube du Musée, telles que Regard sur une œuvre,  ou Regards en écho, qui a accueilli  plusieurs artistes invités à livrer leur propre regard sur une œuvre choisie par eux dans les collections, ou bien encore pour une Nuit des Musées autrement ... qui a réuni sur YouTube poètes, comédiens et  musiciens autour des collections.

L’œuvre collective réalisée par les visiteurs lors de la réouverture du Musée après le premier  confinement est présentée dans l’exposition. Sur une esquisse murale grand format de Topolino,  nombreux ont été ceux qui, de mai à septembre, ont exprimé avec des mots ou un dessin leur  ressenti pendant le confinement et lors de leur retour au Musée.

Topolino travaille sur le vif principalement à l’encre et à l’aquarelle, sans dessin préparatoire ni  repentir. Depuis le mois de mai, rien n’a échappé à son regard dans lequel se reflète toute l’activité du Musée au quotidien. Près de 80 aquarelles réalisées durant cette période ont été ici réunies..