5e édition

Sète-Gênes, cités valéryennes

  • Gênes
    18-19 septembre 2015
    Palazzo Tursi, Palazzo Rosso, via Garibaldi
  • Sète
    25-26-27 septembre 2015
    Musée Paul Valéry

Sous le haut-patronage de l’Académie française

avec le partenariat des éditions FATA MORGANA


Paul Valéry disparaissait voici 70 ans. A l’occasion de cette commémoration, les villes de Sète et de Gênes accueillent successivement les Journées consacrées chaque année au poète et penseur par le Musée Paul Valéry de Sète.

La cinquième édition des Journées Paul Valéry se déroulera donc cette année d’abord à Gênes, berceau de la branche maternelle de la famille de l’auteur, les 18 et le 19 septembre, puis, les 25, 26 et 27 septembre, à Sète, où il est né et a passé ses premières années.

Dans chacune des deux villes, la parole des universitaires spécialistes de son œuvre alternera avec la voix des poètes et des musiciens lors de conférences, de tables rondes, de lectures poétiques et musicales ou encore de spectacles.

Les rencontres se tiendront dans des lieux symboliques, en rapport étroit avec l’œuvre et la biographie de Valéry : à Gênes, public, artistes et intervenants seront accueillis dans les Palazzi Tursi et Lomellino, situés au cœur même de Gênes, tout près du lieu où, à l’automne 1892, Paul Valéry vécut la terrible « nuit de Gênes » et, à Sète, au Musée Paul Valéry, qui conserve, aux abords du Cimetière marin, un fonds important issu de la donation de 1948 consentie par la veuve du poète et académicien, Jeannie Valéry.


Téléchargez le programme complet


Créé en 1949 grâce à la générosité de la famille de Valéry, il réunit à l’origine une quarantaine de dessins, eaux-fortes et livres rares. Autour de ce noyau va se développer la collection valéryenne au sein du Musée de Sète devenu Musée Paul Valéry.

Fin 2009, le musée ferme pour une restructuration muséographique et rouvre ses portes en juin 2010, proposant un nouveau parcours des collections. Réaménagée à cette occasion, la salle Paul Valéry sera l’objet d’une nouvelle scénographie qui sera inaugurée en septembre 2011, lors des premières Journées Paul Valéry.

La collection réunit des manuscrits originaux, des lettres autographes, des peintures, dessins et aquarelles ainsi que des sculptures de Valéry, proposant un éclairage nouveau de la personnalité du poète et écrivain, souvent perçu comme seul intellectuel et académicien austère.

Le Premier manuscrit du Cimetière marin, pièce majeure de la collection, mis en lumière dans une présentation qui en permettra une lecture complète, sera également livré par la voix de Daniel Mesguich dans l’espace audiovisuel de l’exposition.

Le Cahier des premiers poèmes du jeune Valéry à l’âge de 13-15 ans, qu’il ornait déjà de dessins, montre l’intérêt précoce du poète pour les arts plastiques. Paul Valéry a en effet, tout au long de sa vie, dessiné, peint, gravé, sculpté. Les œuvres graphiques sont particulièrement bien représentées dans la collection : aquarelles, encres et lavis, peintures, autoportraits à travers lesquels il se représente sans complaisance.

Des lettres manuscrites complètent la présentation, correspondances professionnelles ou amicales, parmi lesquelles figure notamment une lettre adressée en 1898 à Raoul Maurin, son camarade de collège, dans laquelle on relève une très belle description du port de Sète.

Les lettres qu’il adresse à Jeanne Loviton de 1937 à 1945 mettent quant à elles au jour une homme passionnément amoureux, profondément humain et vulnérable.